Contact
Recherche
Newsletter
Téléchargements

Quatre systèmes de chauffage qui affichent un énorme potentiel

Technologies à haut rendement

Avec la stratégie énergétique 2050, la Suisse souhaite faire progresser l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables, y compris dans le chauffage. Le réseau de gaz fait partie de la solution. En plus des systèmes de chauffage au gaz qui ont fait leurs preuves, on assiste à l’émergence de plusieurs technologies de chauffage innovantes et particulièrement effi-cientes, qui utilisent également le gaz naturel et le biogaz comme sources d'énergie.

Aperçu des technologies alternatives de chauffage

Pompe à chaleur à gaz

Une pompe à chaleur à gaz avec technique d’absorption comprime la chaleur d’une température basse à une température élevée pour chauffer. Un brûleur à gaz sert de compresseur. Par rapport à un chauffage au gaz conventionnel, cette pompe à chaleur à gaz se caractérise par un rendement bien plus élevé pouvant dépasser 150%. En effet, la pompe à chaleur à gaz utilise la chaleur ambiante renouvelable en plus du gaz naturel et du biogaz. Cette combinaison assure des émissions de CO2 particulièrement basses. En tant que source de chaleur, la géothermie obtenue avec une sonde géothermique est généralement recommandée.

La pompe à chaleur à gaz avec technologie d'adsorption, par contre, utilise l'énergie solaire en guise de chaleur ambiante. Cette technologie fonctionne en deux phases:

  • Phase 1: les collecteurs solaires produisent de la vapeur d’eau. La zéolite, un minéral po-reux qui constitue la pièce maîtresse de cette pompe à chaleur, absorbe la vapeur d’eau et rejette ainsi de la chaleur.

  • Phase 2: dès que la zéolite est entièrement imbibée d’eau, un brûleur à gaz le sèche. L’eau se transforme à nouveau en vapeur qui se condense et qui s’accumule dans la partie inférieure de la pompe à chaleur. La chaleur de condensation ainsi produite peut elle aussi être utilisée pour chauffer, un système extrêmement efficace.

Les pompes à chaleur à gaz sont particulièrement adaptées lors de la rénovation du chauffage dans les maisons anciennes. Elles atteignent sans difficulté les températures comparati-vement élevées de flux qui sont nécessaires dans de tels bâtiments par rapport à des cons-tructions neuves. En Suisse, les pompes à chaleur à gaz ne sont malheureusement pas dis-ponibles actuellement et les fabricants ne fournissent pas de service satisfaisant.

Chauffage par pile à combustible

Comme dans le cas d’une batterie, une pile à combustible produit de l’énergie chimique et de la chaleur. Malgré son nom, il n’y pas de combustion dans une flamme ouverte. Du gaz naturel et du biogaz, que le chauffage par pile à combustible convertit en hydrogène pour le processus chimique, est acheminé dans le système.

En fonction de la taille du foyer, l’électricité produite couvre la totalité des besoins du logement. Un chauffage par pile à combustible n’est pourtant pas plus grand qu’un congélateur et fonctionne presque silencieusement. La durée de vie d’une pile à combustible est maximale lorsque celle-ci fonctionne à puissance constante. Elle ne doit donc pas être surdimension-née. La plupart des modèles comprennent également un brûleur à gaz classique.

En raison de son rendement énergétique élevé, la pile à combustible est considérée comme une technologie clé pour l'avenir.

Chauffage hybride

Les appareils de chauffage hybrides à pompe à chaleur sont très efficaces et respectueux de l'environnement. Une pompe à chaleur électrique et une chaudière à gaz à condensation y collaborent de manière optimale. La commande intelligente veille constamment à un fonc-tionnement le plus efficace possible. L’utilisation de la pompe à chaleur suffit généralement en été et pendant la saison transitoire, lorsque le chauffage fonctionne avec une température de flux plus faible. Lorsque les températures extérieures sont plus basses, la technique de combustion au gaz complète la pompe à chaleur.

Un chauffage hybride à pompe à chaleur prend peu de place et fonctionne sans bruit. Grâce à l’interaction optimale, la consommation d’énergie est moins élevée que dans le cas d’une pompe à chaleur conventionnelle ou d’un chauffage à gaz à condensation. Pour réduire les coûts d’exploitation, la commande intelligente peut même tenir compte des prix actuels de l’électricité et du gaz. Il est aussi possible d’installer un chauffage hybride dans des bâtiments dans lesquels une pompe à chaleur ne peut être envisagée du fait des températures élevées de flux requises.

 

Chauffage au gaz produisant du courant

Dans un chauffage produisant de l’électricité, un petit moteur à combustion produit de l'électricité à partir de gaz naturel et de biogaz. Ce système couvre tout ou une partie des besoins en fonction de la taille du ménage. La chaleur résiduelle du moteur est utilisée pour le chauffage et l'eau chaude. On parle de couplage chaleur-force dans cette combinaison. Un chauffage au gaz produisant du courant atteint un rendement global de plus de 90%. Il y a des modèles à moteur Stirling ou à moteur Otto. Le moteur Stirling fonctionne particulièrement silencieusement et requiert peu d’entretien, car la combustion a lieu en dehors du cylindre.

Le moteur Otto est avantageux, car il produit plus d’électricité. Malheureusement, il n'existe actuellement aucun chauffage au gaz produisant de l'électricité sur le marché suisse.

Service clientèle
ENERGIE360-6BGUBG6ITB
Partager la page