Biogaz certifié «naturemade star»: une énergie labélisée

Toutes celles et ceux qui optent pour le produit 100% biogaz bénéficient d’une énergie certifiée par le label «naturemade star». Ce label garantit aux consommatrices et consommateurs que l’énergie a été produite d’une façon particulièrement respectueuse de l’environnement. La certification est exclusivement octroyée aux exploitations qui remplissent des critères écologiques très stricts, à l’exemple de l’installation de traitement du biogaz de Werdhölzli.

naturemade_star_cmyk_70-1024x469Du biogaz issu des déchets verts: voilà qui évoque d’immenses tas fumants de compost ou de fumier. Mais une surprise de taille attend quiconque visite l’installation de traitement du biogaz de Werdhölzli à l’ouest de la ville de Zurich. Loin du romantisme d’une ferme paysanne, le site ressemble à celui d’une exploitation industrielle. Ses dimensions, ses énormes silos et sa complexité technique – il est parcouru par de nombreuses conduites longues et brillantes – sont impressionnants. Comme dans une usine, on y voit rouler des poids-lourds, pour la plupart propulsés au biogaz et venant de la région. Le bruit de certaines machines évoque lui aussi celui d’équipements industriels. Et pourtant, c’est bel et bien un biogaz portant le label «naturemade star» qui trouve ici sa source. Il est produit par Energie 360°, ici, comme dans quatre autres installations.

Une bonne combinaison

À Werdhölzli, les machines fonctionnent 24 heures sur 24. Elles sont exploitées par l’équipe de sept personnes de Biogas Zürich AG, entreprise dans laquelle Energie 360° détient une participation. L’équipe s’en sert pour fabriquer un produit de qualité gaz naturel à partir de deux sortes de gaz brut: du biogaz issu de la fermentation des déchets verts, et du gaz d’épuration provenant de la station d’épuration voisine. C’est cette combinaison qui garantit que la plus grande installation de Suisse soit certifiée «naturemade star».

Découvrir l’installation de biogaz de Werdhölzli

 

naturemade_biogas_thermostad_2-8-2016-1024x936Ce label permet aux consommatrice et aux consommateurs d’y voir clair. Car le biogaz certifié «naturemade star» n’est pas seulement renouvelable, il est aussi d’une qualité écologique particulièrement élevée. Autrement dit, il est produit de la façon la plus respectueuse de l’environnement que permettent les développements technologiques actuels. Le label de qualité suisse «naturemade star» est attribué par l’association pour une énergie écologique (Verein für umweltgerechte Energie, VUE) dont les membres sont des entreprises du secteur de l’énergie, des organisations écologistes et de consommateurs, ainsi que de grands acquéreurs d’énergies renouvelables.

 

Moins il y a de points, mieux c’est

Pour recevoir le label de qualité «naturemade star», une installation de biogaz doit remplir de nombreux critères. Le plus important d’entre eux est le bilan écologique. Sur mandat de la VUE, un inspecteur indépendant évalue l’installation suivant la procédure «Eco-Indicator 99» pour déterminer son impact environnemental. Moins l’installation reçoit de points éco-indicateurs, plus son bilan écologique s’allège. Il est tenu compte de la totalité du processus, qui va de l’approvisionnement en substrats tels que les déchets verts, jusqu’au produit fini, le biogaz. Le transport tout comme l’énergie consommée figurent aussi dans le bilan.

En ce qui concerne l’installation de traitement du biogaz de Werdhölzli, l’inspecteur inclut aussi la station d’épuration et de méthanisation. Le bilan écologique dépend de la quantité d’énergie consommée pour produire le biogaz. Si cette énergie est d’origine fossile, cela défavorise le bilan. Pour qu’une installation de biogaz reçoive le label «naturemade star» à l’issue de l’inspection, le biogaz produit ne doit pas compter plus que la moitié des points éco-indicateurs attribués au gaz naturel. Plus simplement dit, il doit être deux fois plus écologique.

Exclusivement issu de résidus et de déchets

Cette comptabilité précise des points évalue aussi la matière première à partir de laquelle est produit le biogaz. Car il y a biogaz, et biogaz. Energie 360° vend exclusivement du biogaz issu de déchets et de résidus organiques. Dans d’autres pays, des végétaux sont spécialement cultivés pour la production de biogaz; un procédé problématique, puisque le biogaz vient concurrencer la production alimentaire. La méthode «Eco-Indicator 99» garantit que le label «naturemade star» ne puisse être accordé pour un tel biogaz, ou pour une installation qui en produirait..naturemade_gasherd_2_2-8-2016

Mais à côté d’un bilan écologique satisfaisant, une installation de biogaz doit répondre à d’autres critères pour être certifiée. Ses caractéristiques doivent par exemple correspondre au développement technologique actuel. Elle doit en outre ne pas nuire au paysage ou causer d’odeurs excessives. L’installation de Werdhölzli est performante sur tous ces points, même si le processus de fermentation provoque quelques odeurs ici ou là sur le site.

Une double certification

Une fois que la VUE a certifié une installation de traitement du biogaz, le biogaz, lui, ne peut pas être automatiquement vendu avec le label. Aussi, des entreprises qui, comme Energie 360°, distribuent du biogaz nécessitent une seconde certification, délivrée sous forme d’une licence. Alors seulement, elles sont en droit de proposer à leurs clients, au nombre desquels figurent des communes et d’autres fournisseurs d’énergie, un produit certifié «naturemade star». Les critères pour la licence sont par exemple une gestion environnementale complète, et un système d’assurance de la qualité. Comme pour les installations de biogaz, c’est un inspecteur indépendant qui vérifie sur mandat de la VUE que toutes les exigences soient bien satisfaites.

Par cette double certification, de la production et de la vente, la VUE garantit d’une part la crédibilité de l’énergie certifiée «naturemade star», et elle évite d’autre part que plus de biogaz ne soit vendu qu’il n’en est produit. En réalisant des inspections de contrôle supplémentaires, la VUE consigne en outre chaque année le volume de biogaz fabriqué par les installations qu’elle certifie. Elle compare ensuite ce chiffre avec les quantités vendues.

Bien que le biogaz certifié représente encore une part relativement faible du gaz consommé en Suisse, il s’agit tout de même d’une quantité considérable en chiffres absolus, laquelle augmente progressivement de surcroît. Rien qu’à l’ouest de Zurich sont produits 65 gigawattheures de biogaz, ce qui correspond en moyenne à la consommation de 6500 ménages. De tels chiffres expliquent mieux les dimensions de l’installation de biogaz de Werdhölzli, et pourquoi il devient possible de la comparer à une exploitation industrielle.

Laisser un commentaire*

Entrez vos coordonnées ci-dessous