Le réacteur à lit fluidisé réussit le test pratique

Utilisé dans les installations de biogaz, le réacteur à lit fluidisé de l’Institut Paul Scherrer (PSI) permet la production de 60% de biogaz supplémentaire à partir de la matière première. C’est ce que confirme le test des 1000 heures mené dans la station d’épuration et de fermentation de Werdhölzli à Zurich.

Lorsque les biodéchets fermentent dans une station d’épuration, il en résulte du gaz brut, un mélange d’environ 60% de méthane et 40% de CO2. Pour extraire le biogaz écologique de ce gaz brut, le CO2 en est éliminé par séparation. Désormais, il pourrait en aller tout autrement. Energie 360° a démontré, en collaboration avec l’Institut Paul Scherrer (PSI), que le réacteur à lit fluidisé nouvellement développé au PSI permet d’améliorer ce processus.
Dans les installations de biogaz de Werdhölzli, les deux partenaires ont démontré au cours d’un essai d’une durée de 1000 heures qu’en mélangeant l’excédent de CO2 avec de l’hydrogène, la récupération de 60% de méthane supplémentaire devient possible. Peter Dietiker, responsable de la division Énergies renouvelables chez Energie 360°, énumère les résultats: «Tout d’abord, le potentiel du biogaz, gaz écologique, augmente massivement. Deuxièmement, l’hydrogène utilisé se hisse encore plus haut au rang d’accumulateur d’énergie dans le réseau gazier. Le PSI et Energie 360° ont reçu le prix de l’énergie Watt d’Or décerné par l’Office fédéral de l’énergie (OFEN) pour leur projet commun.

On recherche de l’hydrogène bon marché provenant de sources renouvelables

Le méthane extrait dans le réacteur à lit fluidisé ne devient véritablement du biogaz que si l’hydrogène a été produit au moyen d’électricité renouvelable. La percée industrielle de la technologie Power-to-Gas repose sur la possibilité de produire de l’hydrogène à un prix aussi bas que possible à partir de sources d’énergie renouvelables, par exemple grâce à l’électricité excédentaire provenant de centrales éoliennes. À cet égard, Peter Dietiker est confiant quant aux solutions à venir: «Energie 360° se projette dans l’avenir comme partenaire à l’interface entre les sciences et les entreprises de technologies propres. Il y a vingt ans, nous étions les pionniers de l’injection de biogaz dans le réseau gazier, et nous avons été la première entreprise à utiliser du biogaz sur le marché de la chaleur. De même, nous ferons avancer cette prometteuse technologie qu’est le Power-to-Gas.

Julia Witte et Dr. Serge Biollaz de PSI en face d’un modèle qui illustre le fonctionnement du réacteur à lit fluidisé.

Julia Witte et Dr. Serge Biollaz de PSI en face d’un modèle qui illustre le fonctionnement du réacteur à lit fluidisé.

Trois avantages du Power-to-Gas

  • Produire plus de gaz renouvelable à partir de la même quantité de biodéchets et de boues d’épuration;
  • ne plus séparer le CO2 dans les installations de traitement du biogaz, mais le convertir en méthane supplémentaire au moyen d’hydrogène;
  • utiliser l’électricité excédentaire de provenance hydraulique, solaire ou éolienne.

En savoir plus sur la méthanisation directe (en allemand)

Laisser un commentaire*