L’autopartage prend son envol

L’autopartage connaît un essor en Europe, comme en France, par exemple. En Suisse également, des prestataires commencent à s’établir en plus du pionnier Mobility. À Zurich, dans le cadre d’un projet pilote, Energie 360° met encore à disposition jusqu’à fin mai deux BMW i3 comme voitures de proximité.

Il est bien loin, le temps où posséder sa propre voiture symbolisait la prospérité et les autoroutes une promesse de liberté. Le manque de places de stationnement dans les villes et les embouteillages sur les grands axes de circulation ont imposé une approche bien différente. Partager plutôt que posséder, voilà le mot d’ordre, surtout chez les jeunes gens. Ces derniers louent leur mobilité à titre temporaire.

 

Le comportement des usagers se transforme

La voiture n’est pas en train de s’éteindre pour autant, non plus dans les villes. Pourtant, son mode d’utilisation est en train de changer. L’idée de l’autopartage, c’est-à-dire l’utilisation à plusieurs d’un seul véhicule, n’est pas nouvelle. Mais c’est aujourd’hui que l’offre Mobility, initiée en Suisse dès 1997, connaît un véritable élan. Des experts prévoient une croissance de 50% par an en Europe pour l’autopartage. En France par exemple, le concept s’est très fortement développé. Au point que ce sont dorénavant les grands fabricants qui s’invitent sur ce marché. Avec son concept Car2go, Daimler enverra ainsi début 2019 quatre-cents Smarts complètement électriques dans les rues de Paris. La particularité de ces voitures est qu’elles peuvent être réservées spontanément, et stationnées en toute flexibilité. Le service fonctionne au moyen d’une application, et ne se limite pas aux frontières nationales. Selon une étude menée à Berlin par le Karlsruher Instituts für Technologie, une seule Car2go peut remplacer jusqu’à 15 voitures particulières.

L’autopartage prend son essor à Paris également.

Des applications facilitent l’autopartage

À côté de Mobility, une plateforme supplémentaire s’est établie dans notre pays. Cette initiative, appelée Sharoo, s’appuie sur le concept de l’autopartage privé. Les propriétaires de véhicules équipent leur voiture d’une «Sharoo-Box», qui permet de les réserver et d’y accéder par le biais d’une application. Ce service séduit surtout le jeune public. Ainsi, 79% des jeunes adultes vivant en Suisse sont de l’avis que les plateformes de partage contribuent à gérer durablement les ressources et à diminuer les nuisances environnementales. C’est ce que révèle une étude conduite au printemps 2018.

Essayez-les

Energie 360° met encore à disposition jusqu’à fin mai 2019 deux nouvelles BMW i3 dans la ville de Zurich, qu’il est possible de réserver avec sharoo.com. Ces deux «voitures de proximité» sont stationnées sur la Kreuzplatz au 5, Juliastrasse, et dans le quartier du Schauenburg au 75, Lerchenhalde.

Un fonctionnement très simple

Une application permet de rechercher et de réserver les voitures. Le prix est calculé à l’heure et comprend le coût de l’électricité ainsi qu’une assurance casco complète. Les conductrices et conducteurs sont donc assurés en cas de sinistre. Le véhicule est toujours à disposition auprès d’une colonne de recharge électrique, où il sera à nouveau stationné au retour de sa location.

En savoir plus sur la voiture de proximité

Laisser un commentaire*

Entrez vos coordonnées ci-dessous